Un monde fantastique où il est possible d'incarner un personnage et de vivre d'incroyables aventures.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Brynan

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Messages : 37
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 26
MessageSujet: Brynan   Sam 19 Mai - 17:48

Elianthir
Brynan


Résumé : Climat frais et tempéré, population moyenne, échanges commerciaux avec le Tyleìron et l'Agretia, belliqueux et puissant, conflits ou projets de conflits avec l'Agretia et l'Ehìlvan, mixité raciale moyenne.




Climat : Nord-continental et continental (hivers froids et secs, avec quelques neiges ; étés frais dans le nord, et doux et pluvieux dans le sud)
Etendue : Monts d’Argent (nord ; Vrùkh Erga inclus), campagne entre la Servoda et les marais Moreras (sud ; Vencos exclu), littoral (ouest), pied des montagnes (est ; Lesvyr inclus).
Gentilé : Les Brynerin(e)s
Occupants : Principalement des Humains continentaux, deux villages d’Elfes sylvains dans les forêts de pins au nord, une ville de Nains des neiges sous les Monts d’Argent.
Economie : Moyenne +
Commerce :
Export : agriculture (légumes en tout genre), maraîchers (fruits et fruits à coque), farine, pain, bovins (viande, laine de mouton), alcools de céréales (bière, malt…), bois, fer.
Import : coton, soie, thé, joyaux, métaux précieux, laine de boeuf musqué, papier…
Facilité : ports sur les côtes, principalement celui de Sevegor sur la Servoda (échanges par bateaux à fond plats, traction par voies de halage), jusqu'à la Belmalen et la Zashtarka. Routes si pas possible par voie fluviale.
Factions : Brynan, les Sylves
Situation politique : Monarchie absolue (roi Humain ; Sevegor), tensions avec les villages elfes des Sylves, ignorance des villages de la Forêt Noire.


Histoire


Les Hommes, premiers habitants du Brynan, virent leur premier village, Sevegor, se développer au fil des siècles grâce à la convergence des routes commerciales et à l’avantage de la proximité du fleuve. Mais le désir de puissance économique divisa longtemps le pays ; le seigneur de Sevegor, fort de la proximité du fleuve, voulait asseoir sa domination sur les autres localités. Des conflits éclatèrent sur tout le territoire, jusqu’à ce que plusieurs villages s’allient pour forcer la main au seigneur, en coupant les vivres venant de l’est. Au lieu d’apaiser les tensions, cela provoqua une guerre civile du seigneur contre ses bannerets. L’alliance vainquit, et fit du banneret de Lesvyr le roi du Brynan, ce qui donna lieu à une longue période de paix et de commerce fructueux.

Néanmoins, le roi découvrit avec surprise, plus tard, la présence de villages elfes et d’une ville de nains sur son territoire, ce qui le poussa à explorer ses frontières, et donc à tenter de prendre d’assaut l’avant-poste inexpugnable de Tarantìeth. Ses successeurs poursuivirent son entreprise, jusqu’à ce que le Roi des Elfes ne se lasse de ces conflits permanents. Fort d’une alliance avec les deux villages elfes du Brynan, il résista à son adversaire, qui faisait des nains de Vrùkh Erga ses alliés. La guerre qui en découla fut encore plus terrible que celle des rebelles de l’est, et fut si mémorable qu’un immense cimetière commémoratif fut établi à l’emplacement du plus gros des affrontements, sur les rives de la Servoda.

A la suite de cela, un traité de paix fut signé entre les deux souverains et Tarantìeth devint Escunord.

Pendant ce temps, Vrùkh Erga continua de prospérer sous l’égide de la florissante dynastie royale de Sevegor, jusqu’à ce qu’un conflit interne ne décime une grande partie de la population. La lignée seigneuriale étant éteinte, le tout nouveau Roi de Vrùkh Erga décida de signer un accord d’alliance avec celui du Brynan afin de rejoindre sa faction. Les deux villages elfes, toujours fidèles aux Sylves, font régulièrement l’objet d’attaques, d’autant plus que l’actuel Roi du Brynan, moins pacifiste que ses prédécesseurs, cherche à étendre son territoire vers Agretia, bien conscient qu’il ne gagnerait rien à attaquer le Grand Nord.


Lieux principaux



Sevegor

Capitale humaine du Brynan, Sevegor est aussi le centre névralgique du commerce du nord. La cité a été érigée sur les flancs d’une colline, le château royal se trouve à son sommet. Située sur les berges de la Servoda, un port avec de nombreux bateaux bordent la ville, et plusieurs ponts permettent de traverser le fleuve pour rejoindre les entrepôts. La cité s’agence de façon anarchique autour d’une sommet, signe qu’elle a grandi au fil des siècles et sous l’influence de plusieurs souverains. Néanmoins, le quartier des nobles se trouve sur le flanc ouest, près du sommet, tandis que les demeures des humbles s’amassent aux pieds, près de l’eau.



Teìyrnel

Cité des Elfes Sern Caedwin occidentaux, Teìyrnel a été construite entre les racines d’un arbre millénaire. L’architecture de cet édifice est assez primaire - il y a peu d’ouvertures à part les fenêtres, et moins de courbes et d’arcs que pour des constructions plus récentes - ce qui informe de son ancienneté. On retrouve tout de même dans son agencement et sa décoration le lien des Elfes avec la nature : l’utilisation du bois, de la pierre taillée, de l’eau. Une source souterraine a été rendue accessible par des escaliers qui descendent en profondeur et des bains thermaux y ont été aménagés. Les maisons qui entourent le palais du seigneur sont construites dans le même style, avec des salles aux murs et plafonds droits, des colonnes pleines avec peu de fioritures…


Caedyniel

Caedyniel est un village elfe bien plus récent que Teìyrnel. Il utilise bien plus le bois dans sa construction, possède plus d’ouvertures, et des formes plus arrondies. Les Elfes utilisent des escaliers en colimaçon autour des troncs des arbres pour atteindre les maisons en hauteur, et les Communs (salle de réception, bibliothèque, maison de l’échevin…). Ils pratiquent l’élevage de bétail forestier (élans, cerfs, rennes) qu’ils utilisent pour se déplacer à la place des chevaux, et cultivent leur propre nourriture dans des larges parcelles au sol. C’est l’un des rares villages qui peut se permettre de vivre en autarcie. Des petites rivières lui donne un accès à de l’eau potable.


Vrùkh Erga

Cité du Roi des Nains Snag, Vrùkh Erga est une merveille d’architecture naine. De majestueux piliers flanquent la porte, et soutiennent les plafonds dans les nombreuses salles communes ainsi que le long des couloirs. Prospérant grâce au commerce des métaux et à la forge, la cité est richement décorée de la multitude de joyaux trouvés dans la pierre. Fondée plusieurs millénaires plus tôt, elle est régulièrement remise au goût du jour grâce à l’impressionnante technicité de taille de ses artisans.


Lesreka et Pokholm

Villages d’agriculteurs, ils furent fortifiés par leurs seigneurs avant l’unification sous la bannière royale. Les maisons sont principalement de bois, avec des fondations de pierre taillée. Elles s’organisent autour d’une bâtisse plus grande, l’ancienne demeure du seigneur, qui est à présent celle de l’échevin, et dont la plupart des pièces servent aux Communs. Le village est entouré de palissades de bois et protégé par un poste de garde.



Nyzder et Nasymore

Construits dans des encaissements afin d’être protégés du vent qui vient de l’ouest, ces deux villages se sont développés grâce à l’agriculture pour Nyzder, et à l’élevage de bétail pour Nasymore. N’ayant jamais été attaqués, ils ne sont pas fortifiés. Les maisons sont principalement de bois et de pierres.



Yelfut

Petit village de montagne, Yelfut s’est développé grâce à l’élevage de bétail et à la fabrication d’embarcations de pêche. Située sous les contreforts des Monts d’Argent, il est à l’abri des vents glaciaux, mais pas de ceux venant de l’océan.



Derenberg et Lesvyr

Situés plus à l’est et donc à l’écart des vents qui amènent le froid du nord, ces deux petites villes ont prospéré grâce à un climat plus doux et à la culture des arbres fruitiers : pommiers, poiriers, mais aussi mûriers et fraisiers, qu’ils transforment en compotes et confitures.

Les maisons sont principalement en bois mais les édifices municipaux peuvent avoir des fondations en pierre ; les habitants utilisent des chevaux de trait pour les travaux de force.



Lenìel

Village elfe de la Forêt Noire, Lenìel bénéficie de l'ambiance sombre et des superstitions des brynerins sur ce lieu supposément maudit pour vivre loin des conflits que subissent Teìynel et Caedyniel.

Grâce au port, les habitants peuvent commercer avec le Tyleìron et l'Ehìlvan. Ces échanges ont permis à une famille de Nains Snag de s'établir parmi eux, ainsi que quelques Humains sans faction ou affiliés aux Sylves.

Le village n'est pas uni sous la bannière des Sylves, mais grâce à la tolérance promulguée par l'échevin, il n'y a pas de conflits ou de violence entre les groupes.



Nalìan

Village de Nùliens, Nalìan est à l'abri des regards curieux grâce à la Forêt Noire, impénétrable et jugée malsaine. Les Nùliens du Brynan et du nord de l'Agretia s'y rendent parfois s'ils doivent se retrouver entre eux (naissance, décès, mariage...).

Les habitants de Lenìel et de Gàorka en connaissent la position mais respectent le besoin des Nùliens de se tenir à part et ne s'y rendent donc jamais, même s'ils doivent voyager le long des routes secrètes de la forêt. Ils n'y feront de halte qu'en dernier recours.



Gàorka

Située au pied des Khabergà, ce village de Nains est connu pour être atypique : ses habitants ne vivent pas sous terre ou dans des mines, mais dans les troncs creusés des plus gros arbres de la Forêt Noire. Par ce mode de vie incompris, beaucoup de leurs congénères préfèrent ne pas se rendre à Gàorka ou en côtoyer les résidents. Seuls les plus curieux et les plus tolérants s'y risqueront.

C'est par une influence elfique directe que Gàorka a été amenée à se développée dans les arbres, et non dans les montagnes, situées à quelques kilomètres de là. Ses fondateurs, à l'époque, manquaient d'outils résistants permettant d'établir un village souterrain ou d'altitude, aussi ils optèrent pour creuser les troncs. Avec le temps, les premiers abris devinrent des maisons, puis des demeures plus spacieuses, tandis que les arbres grossissaient et grandissaient.

Gàorka vit actuellement de la forge et du commerce local, avec Lenìel et Nalìan, de pierres de taille diverses et de métaux.


La Servoda

Fleuve le plus long d’Elianthir, la Servoda naît dans les montagnes enneigées des Monts d’Argent et traverse tout le Brynan avant de continuer sa course vers Agretia. Chaque jours, des dizaines de bateau y transportent des marchandises.


La Zashtarka et la Belmalen

Ces deux rivières se jettent dans la Servoda au nord du Brynan. Elles sont praticables par des bateaux à fond plat ; des chemins de halage les bordent.

Distances



Distances en kilomètres, pour un trajet à pied, à allure de marche.

NB : environ 30 kilomètres par jour pour un Humain, un Elfe ou un cavalier, compter moins pour un Nain à pied, un enfant ou une personne invalide ou blessée. Attention à prendre en compte le relief et le climat dans le cas d’un trajet direct et non par la route.


Paysages:
 

Carte HD:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valkarna.forumactif.com
 
Brynan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valkarna :: L'essentiel :: Fondamentaux :: Encyclopédie :: Géographie :: Elianthir-
Sauter vers: