Un monde fantastique où il est possible d'incarner un personnage et de vivre d'incroyables aventures.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Yarëchas

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Cfetuv
Messages : 28
Date d'inscription : 07/04/2018
Age : 20
MessageSujet: Les Yarëchas   Ven 10 Aoû - 23:35

Les Yarëchas




Généralités

Noms : Les Hommes-Animaux, les hybrides, les sauvages, Homo-Animali à Ikhyer.
Longévité : Au maximum 100 ans.
Densité : Moyenne.
Lieux d'habitation : Aÿra et Ornaris.



Physionomie

De base, les Yarëchas sont des humanoïdes à l'apparence plus ou moins animale. Leurs traits dépendent de l'animal avec lequel ils partagent le gène (un poisson, un oiseau, un lézard...), ainsi que la force du gène, bien qu'il est rare de voir des Yarëchas avec un visage complètement animal. Ils ont donc des multitudes d'apparences qu'il serait impossible de toutes citer. Ainsi, les scientifiques d'Ikhyer les ont départagés en trois catégories : les Yarëchas terrestres, les Yarëchas aquatiques et les Yarëchas aériens, selon l'animal auquel ils ressemblent et qui définit leur lieu de vie préféré.

Voici quelques exemples d'apparences :
- Un Yarëchas-chat aura probablement des oreilles de chat, une queue, des mains griffues, des crocs proéminents et des pupilles verticales tout comme l'animal.
- Un Yarëchas-faucon aura probablement les bras dotés de plumes voire même des ailes à la place des bras, un visage pourvu ou non d'un bec, des pieds en forme de serres et pourquoi pas des plumes sur le corps.
- Un Yarëchas-cheval aura certainement un buste d'homme fusionné à un corps de cheval, connu dans d'autres mondes sous le nom de "centaure".
- Un Yarëchas-dauphin aura sûrement un buste humain et une queue de dauphin pourvue, pourquoi pas, d'écailles. Il est connu dans d'autres mondes sous le nom de "sirène" ou "triton".
- Un Yarëchas-araignée aura éventuellement une tête et un buste humanoïdes, mais bien huit pattes comme une araignée.

Et ainsi de suite avec tous les animaux possibles, sauf ceux considérés comme "supérieurs" (phénix, dragon, licorne, pégase...).

Les Yarëchas ont le choix entre leur forme bestiale, qui est leur état naturel décrit au-dessus, et une métamorphose qu'ils maîtrisent dès leur naissance. Celle-ci leur permet d'avoir deux bras et deux jambes s'ils n'en ont pas déjà de base, donc de ressembler plus aux autres humanoïdes, notamment pour les Yarëchas-poissons/chevaux/insectes... , mais ils garderont toujours des spécificités animales : des écailles, des plumes, des antennes, une queue, des oreilles, des griffes, des sabots, des serres, des cornes...


Mentalité

La mentalité du Yarëchas peut changer selon les tribus, mais on constatera que tous les Yarëchas dans leur ensemble sont des êtres sauvages et primitifs. Cela ne veut pas dire qu'ils sont dépourvus d'intelligence, loin de là, mais leur comportement et leurs réactions peuvent parfois rappeler l'animal avec lequel ils partagent leurs traits. Ils seraient donc des êtres totalement perdus dans une société jusqu'à s'y accoutumer et éventuellement, se faire accepter, ce qui n'est pas chose aisée avec une telle apparence.

Beaucoup de Yarëchas sont agressifs avec les étrangers, surtout s'ils sont proches de leur tribu ou sur leur territoire de chasse. Ils se savent non-aimés, trop étranges et sauvages pour autrui, aussi se comportent-ils comme tels. Bien sûr, certains Yarëchas seront beaucoup plus ouverts et curieux, selon les valeurs de leur tribu.

Ils sont des êtres indépendants, bien que nombre d'entre eux vivent en grandes tribus mixtes. Ils aiment les choses et les plaisirs simples et n'ont pas de tabou ni de pudeur. Il est assez facile de lire les émotions chez un Yarëchas, car comme l'animal, ils les manifestent assez clairement dans leur attitude (la peur, la colère, le chagrin etc).


Compétences raciales

Les compétences raciales varient selon l'animal dont le Yarëchas possède les gènes : un Yarëchas félin sera bon chasseur et pourvu d'une grande agilité, un Yarëchas canidé sera fort, endurant et aura un excellent odorat, un Yarëchas oiseau aura une excellente vue...

Notons que, généralement, les Yarëchas aquatiques sont généralement pourvus de branchies et de poumons, et peuvent donc respirer sous l'eau comme sur la terre ferme et que les Yarëchas aériens ont des poumons plus sophistiqués que les autres êtres vivants, leur permettant de respirer à une haute altitude.

Comme décrit auparavant, les Yarëchas ont leur apparence naturelle, très animale et une métamorphose innée qu'ils peuvent utiliser quand ils veulent pour transformer leur corps et lui faire prendre une allure plus humanoïde, en faisant apparaître notamment deux bras et deux jambes.




Langue

Les Yarëchas parlent leur langue propre, l'Arakhis, une langue très primitive et vieille comme le monde composée de quelques syllabes et de beaucoup de sonorités exotiques et semblables à des grognements. Ils parlent également le Lughamekosa, langue du continent disparu où vivaient Géants, Niyabans, Yarëchas, Nakaras et Elfes Sern Eìra en harmonie. Selon où le Yarëchas a voyagé dans le monde, où il a grandi ou où il vit, il parlera également la langue locale.


Culture

Les Yarëchas sont des êtres qui prônent les valeurs simples. Selon eux, on peut faire ce que l'on veut tant qu'on ne nuit à personne. De ce fait, les Yarëchas sont libres de vivre comme ils l'entendent et où ils veulent, avec qui ils veulent. Leur culture est tribale. Puisque certains possèdent des plumes, des poils ou des écailles, tous les Yarëchas ne portent pas de vêtements. S'ils le font, ce ne sont que pour des raisons pratiques.

Puisqu'ils aiment les choses simples, ils célèbrent la Nature et tous ses aspects et ne se sentiront jamais mieux ailleurs que dans leur élément naturel (selon s'ils sont aériens, aquatiques ou terrestres). À l'aide des matériaux offerts par la Nature, les Yarëchas produisent de la musique, certes très primitive, notamment à l'aide de tambours de peau, de flûtes d'os ou de leur voix, tout simplement. Ils apprécient la transe naturelle que ces instruments impliquent lors des rituels à caractère religieux, s'ils sont bien joués.

Bien que cela puisse paraître étrange, tous les Yarëchas sont omnivores. Cependant, les Yarëchas qui possèdent des gênes d'animaux herbivores verront moins d'attrait et auront plus de mal à digérer la viande, et inversement pour les Yarëchas au gêne d'animal carnivore. Un Yarëchas-cheval pourra donc tout à fait tuer un cheval et s'en nourrir s'il est affamé et seulement s'il l'est, car on remarquera quand même qu'il en éprouvera un certain dégoût. Lorsqu'ils vivent tous entre eux en tribus mixtes, ce qui est majoritairement le cas de nos jours, les Yarëchas font en sorte de contenter tout le monde et de ne pas tuer les animaux proches de leurs semblables. Les tribus mixtes font aussi en sorte de vivre près des éléments que nécessitent leurs membres : si un Yarëchas-requin se trouvent dans la tribu, il peut la suivre partout avec sa forme humanoïde mais une certaine proximité avec un cours d'eau où il peut nager sous sa forme naturelle le fera se sentir mieux. De même si la tribu compte plusieurs Yarëchas aériens qui ont besoin de voler et d'être en hauteur, la tribu pourra voyager dans les montagnes voire y résider.

Même s'ils sont apparentés aux animaux, les Yarëchas ne les voient pas comme sacrés ni comme leurs égaux, mais comme des dons de la Nature. Les Yarëchas au penchant carnivore n'hésitent donc pas à les tuer, cependant cela doit toujours être fait avec le moins de souffrance possible pour l'animal et de la manière la plus naturelle possible (arc et flèche, lance, ou même leurs propres crocs et griffes s'ils en sont pourvus).


Croyance

Les Yarëchas personnifient la Nature. Née de l'union du Dieu Soleil et de la Déesse Lune, ils font très souvent et dès qu'ils en ressentent le besoin, des rituels sacrés impliquant des danses, des chants et des grandes fêtes où tout être vivant est invité et le bienvenu. Le Dieu Soleil et la Déesse Lune sont célébrés à chaque éclipse, où les Yarëchas considèrent qu'ils s'accouplent et la Nature peut être célébrée et remerciée à chaque instant, quand ils le veulent, bien que souvent, ce soit le chef de tribu qui organise le rituel.




Société

Les Yarëchas vivent généralement en tribus familiales ou mixtes nomades, même si elles se sédentarisent de plus en plus. Les tribus familiales sont composées de deux, trois ou plus familles de Yarëchas semblables en apparence et au régime alimentaire. Les tribus "mixtes", qui sont les plus récurrentes de nos jours, sont des tribus où tous les Yarëchas sont acceptés, qu'ils soient très différents ou très similaires. Les tribus sont, depuis toujours, dirigées par une femme d'expérience, souvent d'un âge avancé, qui est chargée de veiller au bien-être général et à l'ordre de la tribu et de les mener dans des endroits fertiles. Les tribus possèdent également des gardiens qui veillent au règlement des conflits et à la protection de la tribu, ainsi qu'un prêtre ou une prêtresse qui veille au bon déroulement des rituels et qui conseille le chef de tribu.

Il n'est pas question d'héritage pour devenir gardien, prêtre ou chef, mais de compétences propres et de sagesse pour chacun. Le chef de tribu sera choisi parmi les femmes qui ont longtemps vécu dans la tribu et qui auront fait leurs preuves en temps que leader. Si aucune femme ne correspond aux critères, une homme prendra sa place et de nos jours, beaucoup de tribus ont également des chefs hommes, bien que la majorité reste des femmes. L'époux de la cheffe (ou l'épouse, le cas échéant), n'aura pas plus de pouvoirs qu'un autre membre de la tribu sauf si le chef décide d'en faire son total égal, ce qui implique une confiance totale et que le compagnon/la compagne du chef soit digne de diriger la tribu avec celui-ci. Ils formeront alors le couple alpha.

Les membre de la tribu sont libres de la quitter quand ils le veulent s'ils en ressentent l'envie ou le besoin, à condition de présenter ses adieux à ses proches et au chef en personne et d'expliquer les raisons de son départ. Le chef n'aura pas le droit de le retenir mais pourra, le cas échéant, améliorer ses méthodes pour ne plus voir de membres partir. Bien sûr, il est courant désormais de voir de jeunes Yarëchas s'émanciper avec la modernisation des civilisations alentours et l'envie de vivre avec son temps.

Les Yarëchas seront toujours les bienvenus dans les tribus, même dans les tribus familiales pourtant plus restrictives, qui sont assez peu nombreuses à notre époque puisque les hybridations entre Yarëchas sont devenues courantes et les grandes familles se sont petit à petit perdues. Les étrangers, en revanche, ne seront pas acceptés, hormis pendant les rituels, qui sont des moments de partage où tout le monde est le bienvenu.


Histoire et origines de la race

Les Yarëchas sont très probablement aussi vieux que Valkarna et on ne le saura certainement jamais, puisqu'ils viennent du continent disparu il y a fort longtemps, tout comme les Géants, les Niyabans, les Nakaras et les elfes Sern Eìra. Comment toutes ces hybridations animales sont apparues ? Nous ne le saurons jamais, si ce n'est que l'origine est certainement magique.

Leurs tribus se sont réparties sur Aÿra et Ornaris, continents qui leur rappelaient le plus leur terre natale.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Yarëchas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 56674 Chas. Hoyt Blacksmith
» tambour du chas
» Aiguille sans chas et courbée...pourquoi?
» Pierre Clostermann : Le grand cirque
» Toy BJ 40 bourrin des bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valkarna :: L'essentiel :: Fondamentaux :: Encyclopédie :: Races jouables :: Yarëchas-
Sauter vers: