Un monde fantastique où il est possible d'incarner un personnage et de vivre d'incroyables aventures.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Indarnal an Asfel - L'Empereur des Sylves

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Messages : 36
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 26
MessageSujet: Indarnal an Asfel - L'Empereur des Sylves   Dim 1 Avr - 15:16


Nom : an Asfel

Prénom : Indarnal

Surnom : Seryndù "l'Astre Noir" (en raison de la couleur inhabituelle de ses cheveux dans sa famille)

Age : 2251 ans

Race : Elfe Sern Caedwin (sylvain)

Nationalité : Ehilvan

Faction : Les Sylves

Métier : Empereur

Compétences :
Plutôt habile comme souverain, il se montre à l’aise sur les sujets diplomatiques et politiques. Intelligent et fort d’expériences diverses, il sait se faire écouter grâce à son charisme inné. Il possède quelques bases de magie, son éducation l'ayant mené, pendant quelques mois, sur les bancs de l'Académie Reyas en Agretia. Il se montre néanmoins moins talentueux et puissant que l'était son frère aîné.
Ce n'est pas un grand combattant, bien qu'il sache se défendre, l'escrime et le tir à l'arc ayant fait partie des sujets qui lui ont été enseignés lorsqu'il était enfant.

Equipement :
Rien en particulier. Il ne possède pas d’arme de prédilection ; sa garde impériale se chargeant elle-même de sa sécurité.

Domicile :
Le palais royal d'Ansterìon.

Description physique :
Légèrement plus petit que le fut son frère aîné, Indarnal est aussi un peu plus fin. Ses yeux sont d’un bleu pâle translucide, ce qui lui donne un regard particulier. Ses cheveux sont bruns, presque noirs, à la différence du reste de sa famille dont la chevelure tend généralement vers le blond vénitien, voire le roux. Son visage, malgré les années, reste inchangé ; les traits droits et fins, le port altier, il possède une certaine aura de noblesse et de dignité. Malgré cela, son corps, notamment son dos et ses épaules, portent des cicatrices, preuve qu’il a été torturé.

Description mentale :
Bien qu’étant le frère cadet et donc destiné à seconder l'empereur plutôt qu’à gouverner, Indarnal se montre assez habile sur le trône politiquement et diplomatiquement parlant. Sa bonté rappelle celle de son frère, bien qu’il soit un peu plus audacieux que lui. Là où Anrighel préférait la défense, quitte à user et abuser de la magie pour défendre son peuple, Indarnal optera pour une solution plus offensive, bien qu’il ne soit pas belliqueux pour autant. Il fait souvent appel à sa garde impériale, dont il a fait grossir les rangs afin de protéger le peuple des envahisseurs.
Fort d’un esprit tenace, Indarnal ne montre que rarement ses faiblesses, quelles qu’elles soient. Pour autant, il lui arrive régulièrement de douter à propos de son peuple, qui est très divisé à son sujet. Sage, il écoute les avis de ses conseillers avec attention, même s’il finit par prendre sa propre décision par la suite.
Assez physionomiste, il parvient à cerner facilement les gens, et sait dès lors s’ils sont dignes de confiance ou non. Cela lui permettra de deviner les réelles intentions de l'amant de sa soeur Leiren.

Histoire :
Né soixante ans après Anrighel, Indarnal fut élevé dans le but de seconder son frère sur le trône. Ses pouvoirs se montrèrent vite plus limités que ceux de son frère, aussi son éducation porta principalement sur les connaissances : politique, diplomatique, philosophie, psychologie, langues étrangères… Il devint le second couteau des Sylves. Fier de cette capacité, Indarnal ne se montra jamais jaloux d'Anrighel, avec qui il entretint de très bons rapports tout au long de leur vie.

Cependant, cette position ne le défit pas de son obligation de faire un mariage politique, alors même qu'il entretenait une relation très passionnée avec l'une des dames de compagnie de sa soeur. Mais son union avec la fille de l'Archonte elfe du Tyleìron - mariage politique visant à renforcer les relations entre le fief des Sylves, jugé trop écarté de la péninsule, et du Grand Nord - ne l'empêcha pas de continuer à fréquenter la jeune femme ; bien au contraire. Il accomplit son devoir, donnant à son épouse un fils vigoureux et très talentueux dans les arts de la guerre, tandis qu'il offrait à son amante cinq enfants, qu'il fut peiné de ne pouvoir traiter comme des enfants de la Couronne.
Malheureusement, Anrighel finit par apprendre la liaison de son frère avec la dame de compagnie de Leiren, et il obligea Indarnal, pour sa réputation, de cesser cet adultère. Le Prince en fut très malheureux, mais conscient de son devoir, il consentit à faire ses adieux à sa belle, qui préféra quitter le palais pour ne pas souffrir. Les enfants qu'il avait eu avec elle reçurent une très bonne éducation et grandirent à l'abri du besoin.

Quelques décennies plus tard, alors en voyage diplomatique au Brynan, avec qui les Sylves avaient des relations tendues à cause de la position compliquée de deux anciens villages elfes sur son territoire, Indarnal fut capturé. Dans sa geôle, il fut torturé, afin de connaître la position d'Ansterìon, ses mécanismes de défense et ses faiblesses, mais le prince tint bon, grâce à son esprit solide. Anrighel, terrifié par l'avenir de son frère, correspondit longuement avec le gouvernement brynerin afin de trouver un terrain d'entente et faire relâcher son frère. Cela dura pendant plusieurs années.

Vint un jour où Anrighel reçut la visite inattendue d'un ambassadeur du Brynan, qui avait eu vent de la localisation de la capitale des Sylves par le biais d'un autre informateur que le Prince, Indarnal se montrant trop résistant à la torture. Le diplomate proposa à l'empereur un traité de paix, proposant la libération d'Indarnal contre l'abandon pur et simple des deux villages elfes. Anrighel, au pied du mur, accepta, ne voyant pas qu'il s'agissait là d'une autre machination visant à l'affaiblir en le faisant sortir de sa citadelle.
Alors en déplacement pour signer le traité de paix à la capitale même du Brynan, Sevegor, et bien qu'étant entouré d'une importante garde impériale chargée de sa sécurité, Anrighel fut assassiné.
Dès lors, tout se passa très vite. Indarnal, libéré, revint à Ansterìon, où il ordonna de barricader le palais et les villes alentours, tandis que le Brynan marchait sur la cité des Sylves afin de réduire à néant cette faction tant honnie et qui le gênait dans son désir d'expansion. Le roi du Brynan pensait trouver sur le trône un jeune prince inexpérimenté et affaibli par son emprisonnement, il fit la connaissance d'un solide mur et d'une volonté inébranlable. Fier et fort, Indarnal tint bon malgré les mauvais traitements qu'il avait reçu, et organisa tant et si bien les conflits, que le Brynan repartit après une cuisante défaite. La relation entre les deux factions revinrent à ce qu'elles étaient : électriques.

Le temps passa. Indarnal s'affermit sur le trône après avoir reçu la couronne, mais se heurta à une difficulté majeure : le soutien du peuple. Ses occasionnelles batailles contre le Brynan, son idée d'alliance avec le royaume humain d'Agretia, et le fait qu'il soit moins puissant magiquement qu'Anrighel, ne fit pas l'unanimité. Cela poussa des groupes conservationnistes à se former, et à diffuser une propagande contre lui. Lui-même, ayant des pouvoirs magiques plus limités que son défunt frère, ne pouvait faire étalage de ses capacités afin d'unir la population, et commença à se trouver en position complexe. Moins de la moitié de la population l’accepte complètement comme empereur et lui fait confiance. Cela donne souvent lieu à des manifestations et des mécontentements dans les rues lorsqu’il apparaît ou se déplace.

C'est à ce moment là que Leiren, sa soeur cadette, revint d'un voyage diplomatique en Agretia, où il l'avait envoyée afin de convenir d'une alliance entre les deux monarques. La princesse revint avec un amant à son bras, et une grossesse bien entamée. Physionomiste, il vit quelque chose en l'homme, sans savoir qu'il était un Mâne, un Célestien de la nuit, et refusa leur union, proposant à Leiren d'épouser à la place le fils de la reine d'Agretia. Malheureusement, la jeune elfe ne put rencontrer son futur époux, car elle perdit la vit durant l'accouchement qui donna naissance à son premier né, un enfant qui fut baptisé bien plus tard Stellis Primalucia.
En colère, Indarnal chassa le Mâne avec l'enfant et lui interdit de revenir à Ansterìon.

Liens avec les personnages :
- Stellis Primalucia ; neveu (ignore sa localisation et son nom)
- Anrighel ; frère aîné (ancien roi, décédé)
- Leiren ; soeur cadette (décédée)
- Une épouse (fille de l'Archonte du Tyleìron) + un fils
- Une amante (qu'il ne voit plus, ancienne dame de compagnie de Leiren) + 5 enfants

NB : Les fiches de son épouse, de son amante et de ses enfants pourront être faites, soit à la demande pour un personnage prédéfini, soit de votre initiative. Prévenez moi pour que je note les noms.

Plus d’informations :
Indarnal pratique la magie à un niveau correct, mais n'est pas mage. Il n'aura pas la même puissance qu'une personne ayant étudié longuement la magie dans une académie, et aura plus de difficultés à tenir un sortilège pendant longtemps.

Des rumeurs ont toujours circulé sur Indarnal, comme quoi il serait le fruit d'un adultère entre l'ancienne reine, sa mère, et l'un des archontes impériaux, avec qui elle aurait entretenu une relation sulfureuse le temps de ses voyages diplomatiques dans l'ouest. Ces rumeurs sont loin d'être fausses, malgré les nombreuses affirmations de la part du couple royal qu'Indarnal était bien le fils du Roi. Il est possible que la mauvaise réputation d'Indarnal auprès du peuple des Sylves soit aussi en partie causé par son ascendance.
La mère d'Indarnal étant maintenant décédée depuis longtemps, il n'existe à ce jour plus de preuve de son l'adultère. En revanche, l'Archonte se souvient de la liaison qu'il a eu avec elle et sera certainement amené à comprendre qu'Indarnal est son fils s'il le rencontre.

Attention : ce personnage ayant un très fort impact sur l’avenir de Valkarna (notamment Elianthir), certaines de vos actions devront être validées par l’équipe de modération (mais si vous respectez le personnage, ses compétences, etc. ça ne devrait pas poser de problème Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valkarna.forumactif.com
 
Indarnal an Asfel - L'Empereur des Sylves
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouton effigie Empereur DIOCLETIEN
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 2: Les Dragons de l'Empereur Noir
» 20 ans pour l'empereur Akihito !
» L'empereur de Chine
» Empereur Aztèque Pegaso 75 mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valkarna :: L'essentiel :: Fiches de personnage :: Personnages prédéfinis-
Sauter vers: