Un monde fantastique où il est possible d'incarner un personnage et de vivre d'incroyables aventures.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stellis Primalucia

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 01/04/2018
Age : 26
MessageSujet: Stellis Primalucia   Dim 1 Avr - 15:22


Nom : Primalucia

Prénom : Stellis

Surnom : Stell

Age : 24 ans

Race : Métis Elfe Sern Caedwin (sylvain) / Célestien Mâne (nuit)

Nationalité : Agretia

Faction : au choix

Métier : Interprète

Compétences :
Très doué en apprentissage, Stellis maîtrise déjà plusieurs langues grâce aux rencontres qu'il a faites dans les ports d'Agretia : elfique (toutes les formes), nanique (idem), patois d'Agretia et de Brynan. Il se découvre aussi depuis peu une facilité pour la magie, qu'il étudie en autodidacte grâce aux ouvrages et informations qu'il parvient à trouver lorsqu'il se rend à la bibliothèque royale de Sefineris. Il s'entraîne chez lui ou dans la campagne afin de ne pas être dérangé.
Il remarque également que parfois, il possède une sorte d'aura qui va entraîner les personnes malheureuses, effrayées ou souffrantes davantage vers ces émotions négatives, et cela lui procure une certaine satisfaction qui le fait beaucoup se questionner sur cette capacité et son origine.
Il possède quelques compétences de combat, même s'il préfère l'usage du langage et de la magie à celui des armes.

Equipement :
Une épée courte, une dague, une tenue d'apparat pour les cérémonies royales au palais.

Domicile :
Stellis vit actuellement à Sefineris, la capitale d'Agretia. Il occupe une petite maison en bordure de la ville qui lui offre une vue imprenable sur le palais royal, juché au sommet d'une colline, et l'académie de magie Reyas, de l'autre côté de la crique.

Description physique :
Grand et fin - sans pour autant être maigrichon - Stellis possède une certaine aura de noblesse et de dignité, bien que son regard, doré, soit particulièrement énigmatique. Il a des cheveux blonds courts très clairs, presque platine, un visage aux traits doux, avec une bouche bien dessinée et un nez droit. Un stigmate marque sa joue gauche, et il a un grain de beauté au coin de l’oeil.

Description mentale :
Représentant le concept même de dualité, Stellis est à la fois guidé par de la bienveillance que par de sombres pensées, causées par son métissage peu commun. Il possède un esprit très fort et est capable de surmonter des épreuves très lourdes, même s’il lui arrive d’éprouver le besoin d’être épaulé parfois. Il peut sembler solitaire et taciturne au premier abord, mais il se sent très à l’aise lorsqu’il est entouré, et tout particulièrement de ses amis, qui forment la famille qu’il a perdu à cause de la guerre. Fier, il aura du mal à montrer ses faiblesses, mais si cela arrive, il sait que ses proches seront là pour l’écouter ou l’aider. Par moments, il peut sembler perdu, puisqu’il ne comprend pas sa place dans le monde et pourquoi il est ce qu’il est.
Stellis ignorant tout de son ascendance, ses proches ne comprennent parfois pas ses changements radicaux de choix ou d’avis, lorsque son côté mâne prend le dessus.

Histoire :
Quelques temps avant la naissance de Stellis, la soeur de l'empereur des Sylves fit la connaissance, lors de l'un de ces voyages, d'un Mâne. Homme séduisant, aux cheveux d'un blond argenté et aux yeux dorés, il sut conquérir son coeur avant de lui révéler sa véritable nature, qu'il préférait garder secrète. La princesse des Sylves, alors toute jeune Elfe, sans grande éducation du monde extérieur, ne lui résista guère longtemps, surtout lorsqu'il s'aida des nombreux avantages et paysages romantiques qu'offrait la région sud d'Agretia. Vins sucrés, parfums, fleurs, promenades dans les pinèdes et sur le littoral de terre rouge de la région... La nuit où elle se donna à lui, elle ignorait encore tout. Ce fut le lendemain, devant le fait accompli, que le Mâne joua ses dernières cartes. Grand séducteur et habitué des comportements féminins, il sut la charmer et obtenir sa compréhension lorsqu'il lui révéla être en réalité Célestien. Il se garda néanmoins bien de lui dire à quelle ethnie il appartenait, craignant qu'elle ne le repousse, voire qu'elle tue le ou les enfants qu'il lui donnerait.
Naïve et amoureuse, la princesse des Sylves lui pardonna tout durant toute la durée de leur relation, que cela soit autant son désir intarissable pour la chair, que ses aventures d'une nuit avec des conquêtes faciles, après une nuit bien arrosée. Ils vécurent ensemble à Sefineris durant presque un an, séjour qui dût être écourté pour deux raisons. D'une part, l'empereur, qui l'avait envoyée en voyage diplomatique, souhaitait son retour, qui s'était déjà bien trop fait attendre, et d'autre part, elle venait de tomber enceinte.
Avec l'aide de son amant, ils prirent la route pour Ansterìon, fief secret des Sylves. A leur arrivée au palais, sa grossesse ne fut un secret pour personne, et il devint urgent d'officialiser son union avec le Mâne, son état de Princesse de Sang ne lui permettant pas d'avoir des enfants hors ménage. Malheureusement, et sans connaître la nature du Célestien, l'empereur lui refusa sa bénédiction, et la cantonna dans ses quartiers, le temps que la grossesse se termine. Il avait pour projet pour elle de la marier à un autre prince, le fils cadet de la reine d'Agretia - les relations avec ce pays étant très bonne, notamment grâce au voyage diplomatique de la princesse - et pour l'enfant à naître, de soit de l'éduquer en secret sans aucune promesse de titre et de droit de succession, soit de le donner au Mâne, qu'il chasserait ensuite. La princesse, par crainte de perdre son premier né, préféra la première option.

C'est ainsi que naquit Stellis, dans une alcôve secrète du palais, loin des regards et des oreilles indiscrètes. L'accouchement, difficile et très douloureux, provoqua le décès de la princesse, et le courroux de l'empereur envers le Mâne. Il le chassa avec l'enfant tout juste né.
Le Célestien, un peu peiné de la perte de cette compagne d'un an (mais sachant pertinemment qu'il en trouverait d'autre), se rendit en son pays, le royaume nocturne des Mânes, Noxiam. Là, l'enfant fut pris en charge par une nourrice, le temps que l'on décide de son sort. N'étant pas complètement célestien, il fut décidé qu'il appartenait à la race honnie des Déchus, et il fut de nouveau chassé. Son père, un peu sensible à l'avenir de son enfant, le porta jusqu'en Agretia, où il le déposa devant les portes d'un orphelinat. Ce fut la gouvernante qui le nomma : Stellis, comme l'étoile rayonnante qu'il était par ses cheveux presque argentés et ses yeux dorés, avant de lui donner son propre nom de famille : Primalucia.

L'enfance de Stellis fut difficile. Le nourrisson rejetait le biberon, n'aimait le lait ni de vache, ni de chèvre, mais semblait étonnamment reprendre des forces lorsque sa nourrice s'énervait. Il était parfois colérique, parfois doux comme un agneau, parfois bienveillant et gentil, parfois cruel et froid. Enfant, il se calma et accepta finalement la nourriture, grâce à l'éducation qui lui fut donnée, et se trouva une vocation dans l'apprentissage des langues. Son adolescence fut bien plus facile que ses premières années, bien qu'il montra parfois une tendance à la malveillance et à la malignité, et ce fut à l'orée de ses vingt ans qu'il fut engagé au palais royal pour ses talents de linguiste, d'interprète et de traducteur, très utiles durant les rencontres diplomatiques.
Il y fit la connaissance de Tela Acrita, une humaine originaire d'Ikhyer qui travaillait comme garde du corps de l'Ambassadeur ikheran. Devenus amis, il se confia à Tela et lui raconta les sautes d'humeur étranges qu'il pouvait avoir, ainsi que cette curieuse compétence qui le faisait se sentir mieux lorsqu'il était entouré de personnes malheureuses, souffrantes ou effrayées. Tela préféra ne pas trop approfondir le sujet, qui la rendait mal à l'aise. Ils n'en reparlèrent plus, mais cela n'empêcha pas Stellis de renouveler l'expérience. Il ignore encore s'il compte en tirer profit ou non.

Liens avec les personnages :
- Neveu de l'actuel Empereur des Sylves
- Ses amis proches (Tela Acrita + d'autres personnages à venir)

Plus d’informations :
Stellis est présenté avec un caractère ambigu afin que la personne qui l’incarnera en jeu soit libre d’en faire un personnage bienveillant ou malveillant. Il pourrait tout autant se ranger du côté des Sylves et oeuvrer pour devenir le prochain empereur, que de profiter de ses capacités de demi-Mâne pour faire souffrir ses victimes... Et peut-être même renverser le gouvernement agretien.

Son métissage particulier fait qu'il est stérile et qu'il ne pourra donc jamais avoir d'enfant. De son père, il ne possède que quelques particularités physiques (couleur des cheveux et des yeux), il n'a pas d'ailes, ce qu'il fait qu'il sera rejeté par les Célestiens, et pas vraiment accepté des Elfes, qui craignent le pouvoir qu'il possède sur les émotions négatives, légué par son père. Pour se nourrir, il peut autant utiliser cette capacité que de consommer de la nourriture.

Le stigmate sur sa joue lui est apparu lors d'un entraînement à la magie. Ne suivant pas l'enseignement d'une académie de magie, de telles marques apparaîtront sur son corps s'il surpasse ses capacités d'apprentissage ou de manipulation de la magie (sorts trop puissants ou dangereux).

Attention : ce personnage ayant un très fort impact sur l’avenir de Valkarna (notamment Elianthir), certaines de vos actions devront être validées par l’équipe de modération (mais si vous respectez le personnage, ses compétences, etc. ça ne devrait pas poser de problème Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valkarna.forumactif.com
 
Stellis Primalucia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valkarna :: L'essentiel :: Fiches de personnage :: Personnages prédéfinis-
Sauter vers: